Logo

         

  Mise aux normes   Equipements adaptés aux pièces   Nos partenaires de qualité

  La mise aux normes électrique : une vraie nécessité

De tous les risques existant dans les bâtiments d’habitation, l’un des plus graves reste toujours, même au XXIe siècle, le risque électrique. Plus de 7 millions de logements anciens (construits avant 1974) sont concernés ainsi que, bien souvent, leurs parties communes. Les principales causes d’insécurité concernent le manque de protection des installations et l’absence de mise à la terre.
Ces deux raisons majeures, ajoutées à l’entrée en vigueur de quatre textes réglementaires récents, rendent désormais obligatoire la mise aux normes des circuits électriques obsolètes communs des immeubles anciens.


  La prise de terre c’est bien ! Ajouter un conducteur principal de protection c’est mieux !

Le remplacement progressif de la part des fournisseurs d’eau de tous les branchements conducteurs (métal, plomb, etc.), par des conduites en plastique (polyéthylène) amène un changement dans la sécurité des installations électriques privatives et communes des immeubles en copropriété. Ces canalisations enterrées, conductrices d’électricité, étaient en contact avec le terrain qu’elles traversaient, et faisaient office de piquets de terre. Il est clair dans ce cas que la continuité du circuit de terre n’est alors plus du tout assurée. Nous nous devons d’effectuer un diagnostic sécurité, une mise aux normes dans nos maisons et immeubles afin d’éviter les accidents. Les organismes spécialisés dans les contrôles d’installations sont CONSUEL, PROMOTELEC, EDF service D.C.S. (Diagnostic Confiance Sécurité).


  Le disjoncteur différentiel, complément indispensable

Il est admis que seule une tension inférieure à 50 Volts est une tension de sécurité pour l’Homme. La tension délivrée par EDF est d’environ 230 Volts. Un disjoncteur différentiel de 500 mA est fourni par EDF à tout abonné. Cet appareil est placé en amont de vos installations électriques et sert à la fois de sectionneur, de disjoncteur (protection contre la surchauffe des circuits) et de différentiel (détection de courant de fuite). Depuis la mise en place de la norme NF C 15-100 en 1991, beaucoup de mises à jours ont été apportées. Pour toute construction neuve, vente de bien ou mise aux normes, les particuliers doivent disposer dans leur coffret de répartition, après le disjoncteur EDF, d’un ou plusieurs disjoncteurs divisionnaires différentiels ultra sensibles calibrés à 30 mA. Ces derniers protègent instantanément du contact direct de tout élément sous tension avec le corps humain. Toutefois, beaucoup de foyers à l’heure actuelle sont câblés directement sur le disjoncteur différentiel sans aucune protection entre les deux (les fusibles ne sont pas une protection, dans la mesure où ils protègent seulement votre installation électrique, or pour information, le cœur humain s’arrête déjà de battre à 500 mA).




visiteurs depuis le 1er juillet 2010
AB ENERGIES, 1 Traverse du Barri, 06560 Sophia Antipolis
Tel : 04.93.63.90.56 / Fax : 09.57.17.90.56